Version allemande

30.11.2021 Communiqué de presse

Unir ses forces dans un esprit transpartisan pour une Suisse plus durable

Création de l’intergroupe parlementaire sur les objectifs de développement durable 2030 (ODD) 

Berne, le 30 novembre 2021 En 2015, la Suisse s’est engagée à respecter les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies à l’horizon 2030. Nous arrivons bientôt à mi-parcours et notre pays accuse un retard croissant en comparaison internationale. Avec le soutien de SDSN Switzerland, des parlementaires de tous bords unissent pour la première fois leurs forces sous la bannière de l’Agenda 2030 de l’ONU. L’objectif : utiliser cette plateforme commune pour saisir activement les opportunités des ODD en Suisse et œuvrer ensemble à un développement plus durable.

Depuis 2015, la Suisse a perdu onze places dans le classement du Réseau de Solutions pour le Développement Durable (SDSN). Elle se positionne désormais derrière des pays comme la République tchèque, la Croatie ou la Pologne. À la différence de tous ses voisins européens, la Suisse n’a pas encore entériné les mécanismes parlementaires de mise en œuvre de l’Agenda de l’ONU. Il ne reste plus que huit ans pour atteindre les ODD. Il est donc grand temps de saisir les formidables opportunités de l’Agenda 2030 et de les faire avancer au Parlement.

Avec le soutien de SDSN Switzerland, des parlementaires de tous bords unissent leurs forces au sein de l’intergroupe parlementaire sur les objectifs de développement durable 2030 (ODD). Les co-présidentes et co-présidents sont les conseillères d’État Eva Herzog (PS) et Adèle Thorens Goumaz (Verts), les conseillers nationaux Damien Cottier (PLR) et Jean-Pierre Grin (UDC), et les conseillères nationales Priska Wismer-Felder (Le Centre) et Melanie Mettler (PVL). Dans une logique transpartisane, les membres de l’intergroupe se rassemblent sous la bannière de l’Agenda 2030, cette ligne de conduite tracée par la communauté internationale afin d’aider les pays à assumer leur part de responsabilité pour un avenir plus durable. Le nouvel intergroupe parlementaire vise à initier un échange orienté solutions sur la voie d’une Suisse plus durable, pour une vie agréable et une économie florissante dans le respect des limites planétaires. Le SDSN Switzerland apportera son expertise scientifique.

L’intergroupe parlementaire mettra l’accent sur trois leviers stratégiques pour favoriser un développement durable : un système économique, commercial et financier durable, la transformation du système alimentaire et la gouvernance au sens de pilotage politique pour un développement durable. Pour que ces leviers puissent être actionnés efficacement, il faudra saisir toutes les opportunités avec détermination et traiter en amont les conflits d’objectifs de manière constructive, au-delà des frontières des groupes et des commissions. À l’avenir, les grands défis de notre temps devront être abordés dans une optique plus stratégique et intégrée
 

 

 

Citations:

 

Adèle Thorens Goumaz, conseillère d’État, co-présidente de l’intergroupe parlementaire ODD : « Les ODD sont un instrument indispensable pour la transition vers un développement durable, en Suisse comme ailleurs. Pourtant, ils sont encore mal connus, tant dans leur contenu que dans leur potentiel de mise en œuvre. Or tous les secteurs de notre société devraient être axés sur les ODD : la société civile, le secteur privé, mais aussi les collectivités publiques, qui ont un rôle central à jouer. Il est donc essentiel de renforcer leur visibilité et le soutien dont ils bénéficient parmi les parlementaires de tous bords. »

Damien Cottier, conseiller national, co-président de l’intergroupe parlementaire ODD : « Certains défis mondiaux ne peuvent être relevés que par une coordination des efforts internationaux. Les objectifs de développement durable (ODD), adoptés par tous les pays en 2015, nous donnent une orientation essentielle. Il faut que ces objectifs soient relayés et mesurés à tous les niveaux de la politique, notamment au sein des organes parlementaires. C’est un des objectifs de l’intergroupe que de veiller à une gouvernance inclusive en la matière.» 

Melanie Mettler, conseillère nationale, co-présidente de l’intergroupe parlementaire ODD : « Dans un monde étroitement interconnecté, certains problèmes ne peuvent être résolus qu’à une échelle supranationale. Avec l’Agenda 2030, la communauté internationale a défini une vision ambitieuse. La Suisse a participé activement à la formulation des 17 objectifs de développement durable. Or peu de gens en Suisse ont conscience de l’étape monumentale qui a été franchie par la communauté internationale et du rôle que les différents acteurs peuvent jouer dans ce domaine. »

Thomas P. Meier, CEO de Ricola, intervenant à l’événement de lancement : « La durabilité dans la gestion d’entreprise est une réalité chez Ricola depuis des décennies. Cela signifie prendre soin de la nature, des nombreuses personnes que nous touchons ainsi que de l’entreprise Ricola. Et pourtant, il nous reste encore du chemin à parcourir. Pas à pas, nous voulons et continuerons à promouvoir l’harmonie entre “nature - personnes - entreprise”. Cela nécessite de bonnes conditions-cadres pour nous en tant qu’entreprise. Et nous avons toutes et tous besoin de personnes extrêmement bien formées, capables de relever avec succès les multiples défis d’aujourd’hui. »


Carole Küng-Weber, co-directrice du SDSN Switzerland, secrétaire de l’intergroupe parlementaire : « Il est urgent que le Parlement défende les objectifs mondiaux au-delà des frontières des commissions et des partis. Nous sommes la dernière génération qui puisse initier le développement durable sans pertes sérieuses de qualité de vie et ainsi assumer sa responsabilité envers la prochaine génération. En même temps, la mise en œuvre des ODD offre à la Suisse de formidables opportunités pour l’économie, la société et l’environnement. »

Jonathan Normand, CEO de B Lab Suisse, intervenant à l’événement de lancement : « Les grands enjeux de société actuels nécessitent l’engagement des entreprises, ainsi que la mise en place d’une infrastructure de marché axée sur le développement durable, qui associe non seulement les entreprises mais également les acteurs et actrices de la finance, des pouvoirs publics, de la politique et des hautes écoles et universités afin d’accélérer les transformations qui feront de la Suisse un pays résilient et agile, capable de construire dès aujourd’hui un avenir souhaitable. »


Plus d’informations sur : https://www.sdsn.ch/intergroupe-parlementaire-odd

Contact pour la presse

Nous nous tenons à disposition pour toute information et demande d’interview :

Carole Küng
co-directrice du SDSN et secrétaire de l’intergroupe parlementaire, c.kueng@sdsn.ch, tél. +41 77 447 79 46

 

Des photos de l’événement de lancement pourront être téléchargées le 30 novembre 2021 dès 15h15 sur : https://www.sdsn.ch/communique-intergroupe-parlementaire

SDSN Switzerland, une section du Réseau de Solutions pour le Développement Durable des Nations Unies

 

Le SDSN Switzerland fait partie du Sustainable Development Solutions Network (SDSN) des Nations Unies pour la mise en œuvre des objectifs de l’Agenda 2030 des Nations Unies et de l’Accord de Paris sur le climat. Le Réseau suisse de Solutions pour le Développement Durable regroupe une cinquantaine d’universités, de centres de recherche, d’organisations issues de la société civile, d’entreprises, d’autres centres de compétences et de partenaires œuvrant ensemble à créer des solutions durables pour atteindre les objectifs de développement durable sur le territoire suisse et au-delà.

 

Informations complémentaires et cartographie des membres sur https://www.sdsn.ch/.

Download Images

Images: © Simon von Gunten/SDSN Switzerland